Dynamorphe ► Nouvelles créations en tournée !

Publié le 10 septembre 2019 /

Collectif en plein essor, Dynamorphe prépare sa rentrée 2019

Depuis l’exposition de Diodonà l’EESAB (École des Beaux-Arts) de Rennes dans le cadre du festival Maintenant 2017, le collectif Dynamorphe et Electroni[k] entretiennent des relations privilégiées, entre confiance mutuelle et collaboration étroite.

Diplômés de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Malaquais, ces disciples d’Hans Walter Müller (maître de l’architecture gonflable) ont fait du chemin depuis la première présentation de leur pavillon gonflable de 50m2 et exposent après 2 ans d’activité, déjà 3 de leurs créations en France et à l’étranger.

Les dates à venir à la rentrée :

26 au 28 septembre : EchinoïdeFestival Détonation, Besançon
28 et 29 septembre : Octave – Week-end en mode Zen, Rennes
5 octobre : Echinoïde – La Nuit Blanche, Paris
7 octobre : Polydon – IASS Symposium, Barcelone
12 et 13 octobre : Echinoïde – Festival Maintenant, Rennes

À l’approche de l’édition 2019 de Maintenant, focus sur ce collectif prolifique et novateur, avec deux de leurs productions colorées : Octave  et Echinoïde.

Octave, architecture gonflable alvéolée

Le nom d’Octave lui vient du polyèdre d’Archimède dont il est inspiré : l’octaèdre tronqué. Cette architecture propose une spatialité faite de volumes multiple, les parois internes servent de maintien pour le volume extérieur et enrichissent l’espace intérieur. Pensé comme un générateur d’occasion, ce complexe géométrique est un véritable espace de rencontre. Composé de matériaux translucides et diffusants (blanc et orange), il peut devenir, de nuit, un espace ou un écran de projection.

En 2018, le collectif est lauréat avec le projet Octave, de “création en cours #2” dispositif lancé par les Ateliers Médicis. Un journal de création, disponible en ligne retrace la conception de ce projet singulier.

 


Echinoïde, architecture en mouvement

Dynamique et interactif, Échinoïde bouleverse les usages artistiques et architecturaux ! Reprenant les principes développés et validés par le prototype Diodon, l’installation n’est plus seulement à regarder, mais à ressentir. L’espace ne s’imagine plus dans une seule configuration mais en mouvement. La modification et les variations de volume de la membrane sont contrôlées de manière numérique à travers une tablette ou bien par l’intermédiaire de capteurs attentifs au son ou aux mouvement. Le public est invité à évoluer, jouer, et ainsi modifier cette structure réactive aux stimuli environnants. Échinoïde est également l’occasion d’un appel à des performeur·ses sonores pour des lives musicaux : Zerolex, Ouai Stéphane, Vitesse Fusion sont les premiers à expérimenter la structure en mouvement.

Avec l’œuvre Échinoïde, le collectif est lauréat du Dicréam mis en place par le CNC, ainsi que de la bourse FoRTE de la région Ile-de-France qui soutiennent le projet. 

Collectif Dynamorphe

“Dynamorphe est une association loi 1901. Nous sommes un collectif d’architectes travaillant autour des notions d’espaces réactifs et interactifs. Nous explorons notamment dans ce but les architectures légères portées par l’air. Au delà de la construction d’une structure déterminée, nous explorons des géométrie et des systèmes constructifs qui nous permettent de concevoir et réaliser des espaces en mouvement.”

Ils en parlent : Usbek & Rica, designboom


Fort de distinctions pour les trois œuvres soutenues par Electroni[k], le collectif en plein essor continue la création de formes audacieuses et ludiques avec deux nouvelles architectures : Pezize  inauguré à Maignaut-Tauzia le 7 juin 2019 et Polydon avec son premier gonflage prévu le 7 octobre à Barcelone, lors du IASS Symposium 2019.

Souvenirs de Diodon

Gonflable réactif - création 2017

Architecture ludique, graphique, éphémère et évolutive, Diodon est également interactif : des capteurs sonore et moteurs modifient sa structure. Diodon rappelle la métaphore de l’architecture-machine :  non plus la machine industrielle rêvée par les modernes, mais une machine organique, respirant au rythme des expérimentations sonores à venir.

En 2017, le collectif composé de jeunes artistes et architectes est lauréat de “l’appel à projets architecturaux et urbains innovants FAIRE Paris”, lancé par le Pavillon de l’Arsenal ainsi que de l’appel à projets “Arts & Technologies 2017” lancé par l’association Electroni[k].