Manicouagan

Paul Duncombe (FR)

Art, science et territoire

Âge(s) : Tout public

Catégorie(s) :

Type :

Le Projet Manicouagan est une initiative aux multiples ramifications : c’est une expédition au cratère éponyme, une rencontre de différentes disciplines artistiques et scientifiques, une investigation du territoire et des cultures locales, ainsi qu’une collecte d’informations et de données sur un site encore méconnu. 

Surnommé l’Oeil du Québec, cet immense espace situé sur le territoire ancestral du peuple innu, est depuis 2003 une réserve mondiale de la biosphère (UNESCO) où se trouve la station scientifique Uapishka qui abrite une faune, une flore et des particularités géologiques uniques.

Paul Duncombe présente les premières créations issues de cette expédition, organisée en septembre 2021. Des profondeurs du cratère jusqu’au sommet du Ground Zéro de l’impact, l’exposition se déploie autour des données collectées in situ et de l’œuvre de la poète Innue Maya Cousineau Mollen. Les forêts englouties numérisées sont alors transformées en partitions, et les reliefs scannés du mont Babel en flux de particules numériques.

Dans ce projet au long cours, sur le site témoin de la 4ème grande extinction du vivant, l’artiste révèle la beauté des paysages interprétés par les machines.

En images

Paul Duncombe, Projet Manicouagan, 2022.
Partenaire imagerie satellite © 2022 Planet Labs Inc.

L'artiste

Paul Duncombe

À travers une réflexion singulière portée sur les interactions entre les êtres humains et la nature, Paul Duncombe explore les différentes échelles du paysage. Ses recherches successives, sur les banquises du Labrador, les tempêtes en mer Celtique, les forêts boréales, ou encore les terres irradiées de Fukushima, visent les mécanismes contingents qui lient ces vastes territoires avec les créatures qui s’y développent et les éléments infinitésimaux qui les composent. À partir d’un travail photographique in situ puis de séries d’expérimentations méthodiques conduites en atelier ou en laboratoire, ses projets mettent alors en relation la simplicité apparente des œuvres de la nature avec la technicité croissante des sociétés modernes. Du simple geste aux installations monumentales les plus complexes, entre performances, sculptures minimales et interventions sur site, son travail traverse les frontières et les disciplines. 

Diplômé de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris en 2014, Paul Duncombe développe et expose de nombreux projets en France et à l’étranger : Prix COAL (Paris, 2020), Biennale Némo (Le 104, Paris, 2020), ]interstice[ (Caen, 2019 & 2018), Unicorn Center for Art (Beijing, 2018), Salon de Montrouge (Paris, 2018), Palais de Tokyo (Paris, 2017), Jeune Création (Galerie Thaddaeus Ropac, Paris, 2016), Avatar (Coopérative Méduse, Québec, 2015), Kyoto Art Center (Kyoto, 2012).

Site Internet  Instagram

© Hugo Renard

Informations

Caractéristiques techniques

Le projet Manicouagan sera diffusé sous différentes formes, propres à chacun des participants. Des œuvres plastiques, une édition papier, un court film documentaire, et d’autres créations seront publiées après l’exploration du cratère. Un site internet dédié regroupera ces œuvres et leurs auteurs.

Au croisement des arts numériques et des sciences naturelles, du documentaire et de la fiction, l’artiste Paul Duncombe, à l’initiative du projet, propose une exposition qui compilera les différentes investigations menées in situ, de l’installation multimédia immersive à l’œuvre littéraire, de la réalité virtuelle à la poésie. Avec un dispositif à la fois technologique et artisanal, numérique et physique, il s’agira de partager l’expérience du terrain et de faire découvrir l’astroblème de Manicouagan avec des outils, des techniques et des savoir-faires inclassables, propres aux compétences mixtes et élargies des membres de l’expédition.

Au-delà de sa dimension plastique, l’enjeu de cette exposition sera donc de réussir à intégrer au dispositif artistique, une dimension plus documentaire, à propos de l’expédition elle-même et de ses participants, ainsi qu’à propos de l’histoire du cratère et de ses habitants.

Site Internet

Équipe artistique

Artiste : Paul Duncombe

Poète : Maya Cousineau Mollen

Écrivain : Louis Hamelin

Documentariste : Marty-Kanatakhatsus Meunier

Exploratrice : Nathalie Lasselin 

Géomaticien : Erwan Gavelle 

Accompagnement et production :

Coproduction : Sporobole, Station Mir / Festival ]interstice[, La Tonne, Stereolux/Scopitone, Electroni[k]/Maintenant

Soutiens : Conseil des Arts du Canada (CAC), Conseil des Arts et des Lettres du Québec (CALQ), Consulat Général de France à Québec, Institut Français, Région Normandie

Partenariats (territoire) : Conseil des Innus de Pessamit, Station Uapishka

Partenariats (science) : François Girard / Université de Montréal (UdeM), Richard Fournier / Université de Sherbrooke (UdS), André Arsenault / Service Canadien des Forêts (SCF)

Avertissements : Une réserve écologique est un territoire qui n’est pas accessible au public, sauf avec une autorisation pour la réalisation d’une activité de recherche, scientifique ou éducative. Le Projet Manicouagan a bénéficié d’une autorisation du Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les Changements Climatiques

Lauréat du prix COAL 2020

Autres projets