Prendre l’air ► 3 projets en lycées agricoles

Publié le 23 mars 2020 /

Prendre l’air, ce sont 3 projets menés par Bérengère Amiot, dans les lycées agricoles de Morlaix, Le Rheu et St-Aubin-du-Cormier, autour de la thématique “imaginer des dispositifs de communication sur l’environnement”. Retrouvez les résultats produits par les étudiants via le compte Instagram dédié @projets_prendre_l_air, mettant en valeur et en lien les créations des 3 établissements.

 


Les arts numériques au service de la laisse de mer

La station marine de Concarneau s’anime en stop-motion

   

Dans le cadre d’un projet autour du Parc naturel marin d’Iroise, un workshop stop motion est mené par la designer Bérengère Amiot au lycée agricole Suscinio de Morlaix.  Du 4 au 6 mars, deux classes de BTS “Gestion et protection de la nature” ont conçus des outils de communication audiovisuelle destinés à sensibiliser le grand public à l’Observatoire Participatif Plages Vivantes et à la mise en place de protocoles de suivi de la laisse de mer. 

Vendredi 6 mars, les étudiant.es ont présentés leurs mini-films d’animation en stop motion. “De janvier à mars, un atelier de conception d’outils de communication audiovisuelle spécifiquement développés pour leur partenaire, la station biologique de Concarneau. La laisse de mer, ses enjeux de conservation et son protocole de suivi ont donc fait l’objet, fin janvier, de toutes les attentions des élèves, dans la zone du Dourduff-en-Mer. L’étape suivante, c’était la réalisation de films d’animation en Stop Motion, une technique qui s’appuie sur des objets réels et donc sur leurs trois dimensions. (…) Élaboration d’un story-board, d’un scénario, prises de vues, en studio comme en extérieur par les équipes d’élèves, autant de tâches complexes qui étaient destinées à être présentées lors de la journée portes ouvertes de l’établissement” […] Article intégral à lire sur Le Télégramme (9 mars 2020) “La laisse de mer s’anime à Suscinio

Ce projet est mené en partenariat avec la Station Marine de Concarneau. Pour plus d’informations sur plagesvivantes.65mo.fr
Il a été rendu possible grâce au soutien de la DRAC et du Conseil Régional de Bretagne pour favoriser une pratique culturelle et faire découvrir la création plastique et numérique.


Le Naturel Artificiel

Expérimentation de techniques artistiques avec le stop-motion et le light painting

  

À travers ce projet, il s’agit d’utiliser la nature comme moyen de création et aller au-delà d’une simple représentation de cette dernière. Les élèves créent ainsi des objets visuels non narratifs et non figuratifs, réalisés à partir d’éléments naturels que la nature nous offre (feuilles, fleurs, cailloux, …). Les étudiants ont travaillé sur le stop motion et le light painting, dans l’objectif de concevoir des dispositifs artistiques à partir d’éléments naturels et artificiels, pour les faire dialoguer entre eux. Les lycéens ont passé 2 jours à tourner un film en stop motion encadrés par Bérengère Amiot, suivi d’une journée de prises de photo en light painting avec Gwendal Le Flem.


Environnement Investigation

Conception d’un reportage sur l’environnement à la manière des nouveaux médias

 

Après un travail de recherche et de questionnement sur l’innovation et les problématiques environnementales, les élèves réalisent des films en stop motion en reprenant le ton subjectif des témoignages des nouveaux médias comme Brut et Konbini. L’idée étant ici de réfléchir à la manière dont la créativité peut venir servir une cause commune, celle de la sauvegarde de notre environnement naturel. Un premier temps est consacré à la pratique théâtrale aux côtés d’Agathe Mercat, une journée dédiée à l’expression et la mise en espace du corps. Ils découvrent ensuite le formatage vidéo et la manière dont certains médias référents, comme Konbini et Brut, traitent ces thématiques. Le jeu vient ensuite nourrir des scénarios élaborés par les élèves et qu’ils filment en stop motion aux côtés de Bérengère Amiot.


 

Ces 3 projets sont soutenus par et la